Fournisseur officiel de loisirs

l'Ecole des Mines ? 200 ans d'histoire

par Fanny /  le 22/02/2016

Venez découvrir la nouvelle exposition du Musée d'Art et d'Industrie visible jusqu'au 4 avril 2016

Ecole des Mines 200 ans histoire

Si en 2015 on fêtait les 50 ans de la disparition de Le Corbusier, cette année en 2016 on fête un bel anniversaire aussi celui du Bicentenaire de l’École des Mines de Saint-Étienne.

Le 2 août 1816, Louis XVIII ordonne la création d’une école de Mineurs pour former des maîtres mineurs, tandis que l’École des Mines de Paris ouvre de nouveau ses portes le 5 décembre 1816. Porteur du projet stéphanois, Louis-Antoine Beaunier souhaitait la création d’une école destinée à la formation de chefs d’atelier et même de directeurs d’exploitation. Le saviez-vous ? 

Vous voulez plus d’anecdotes ?  Parmi ces ingénieurs, certains d’entre eux ont leur nom gravé sur le fronton de l’École ou dans les mémoires, depuis Benoît Fourneyron, inventeur de la turbine (première promotion de l’École,1819) ou encore Jean-Baptiste Marsaut, inventeur de la lampe de mine anti-grisouteuse.

Et oui déjà 200 ans d'histoire, que le temps passe vite me direz vous. Depuis 1816, l'École des Mines accompagne le développement de notre belle cité et de son bassin autant d’un point de vue de l’enseignement que de son industrialisation. Car effectivement l'école porte bien son nom, initialement liée aux mines et à la sidérurgie. En 2016, « la vieille dame du cours Fauriel » renouvelle son image grâce au pôle ingénierie de la santé, la recherche « matériaux et design » et la plate-forme de start-up.

Que nous propose cette exposition ? Tout d'abord des regards croisés sur les territoires de l'École, réels ou virtuels, existants ou construits, au cœur desquels elle a évolué et évolue. Elle en souligne ses horizons futurs et revient sur la petite et grande histoire de l'École.

Vous souhaitez aller plus loin dans la découverte ? Des visites commentées auront lieu les jeudi 3 mars et samedi 26 mars à 14h30, présentées par Hervé Jacquemin, chargé de mission Bicentenaire, École des Mines, commissaire de l’exposition, et Rémi Revillon, historien.