Fournisseur officiel de loisirs

Saint-Étienne

Chateaucreux + Duo Raymond Boni / Bruno Meillier

Concerts, festivals

  • Chateaucreux + Duo Raymond Boni / Bruno Meillier
Un solo drone minimaliste + un duo jazz improvisé
CHATEAUCREUX (St-Etienne / ex-Ulrike Meinhof / ex-Meurthe / actuel Truel) : nouveau projet de Thomas J. armé de K7, vinyles préparés, capteurs piezo, générateurs de fréquences, pédales d'effet, etc.. pour une musique oscillant entre micro-tonalités, drone minimaliste et noise douce.

DUO RAYMOND BONI / BRUNO MEILLIER
Ils ne surenchérissent pas, ils échangent. Persuadés que sans la confiance et l’écoute, rien ne peut s’élever. Attentifs dans le jeu, voués à de salutaires remises en question, à chaque rencontre se rendre là où ils n’imaginaient pas aller, dans la fracture ou le prolongement. Ils s’étonneront de telle intonation, s’émerveilleront d’un raccourci empruntable, d’un virage bienvenu, de telle perplexité comme d’une multitude de réponses. D’une évasion possible comme du retour à bon port. Vous l’aurez compris : ces deux-là improvisent, rompus à un art martial de l’improvisation libre qu’ils pratiquent depuis des lustres. Au quotidien, comme ils respirent.

RAYMOND BONI (guitare, harmonica) est né à Toulon. Passionné par le flamenco, le jazz de Django Reinhardt et de Charles Mingus, il étudie, dans un premier temps, le piano et le solfège. Une virtuosité rare se met très vite au service de l'émotion, de ce fameux cante rondo, ce chant profond, cri solaire et imploration des Gitans andalous. En 1971, il enregistre le premier de ses disques solo, L’oiseau l’arbre le béton, pour le label Futura. Suivront Rêve en couleur en 1976, L’homme étoilé en 1981 et Welcome en 2010. Non moins familier des duos, on l’entendra aux côtés de Joe McPhee, Violeta Ferrer, Jef Gilson, Gérard Marais, Christian Vander, André Jaume, Daunik Lazro, Hamid Drake, Bastien Boni, Eric Echampard, Didier Lasserre, Luc Bouquet, Gilles Dalbis… En 2012, la cinéaste Christine Baudillon lui consacre le documentaire : Les mains bleues.

BRUNO MEILLIER (saxophone alto, clarinette basse, flûte) est né à Saint-Etienne. Il est, à la fin des années 70, le co-fondateur du quintette post-punk les i (trois albums) avant de devenir saxophoniste d’Etron Fou Leloublan. En 1984, il prolonge l’aventure et crée avec Ferdinand Richard, bassiste d’Etron Fou, le duo Bruniferd. Avec Daniel Brothier : le duo de saxophones Ni trève ni relâche. A New York en 1986 : le trio Zero Pop avec Mark Howell (guitare) et Ikue Mori (batterie). Il participe au Mécanium de Pierre Bastien et fonde en 1997 avec le batteur Dominique Lentin (Dagon, Fille qui mousse, les i, …) et le contrebassiste Cyrille Cauvet le trio Le vaste océan. Aventure que complètent en compagnie du même batteur deux autres trios : Best Before et Tonsure. Organisateur du Festival des Musiques Innovatrices de Saint-Etienne (22 éditions) et label manager du distributeur phonographique Orkhestra, Bruno Meillier a joué et improvisé avec Dan Warburton, Bruce Golden, Toshimaru Nakamura, Paed Conca, Nick Didkovsky, Noël Akchoté, Jim O’Rourke, Pascale Labbé, Sachiko M, Haco, Hans Tammen, etc.

Plus d'infos...

 Infos pratiques

Adresse : 17 rue de la Mulatière 42000 Saint-Étienne

Téléphone : 04 77 01 09 31

Contact

 Tarifs

Tarif unique : à partir de 5 €.

 Ouverture

Vendredi 16 novembre 2018 de 20h30 à 22h30.

 Langues parlées

Français